BOIS BLANC ROUGE

Nom créole = nom vernaculaire
Bois de Poupart, Bois de violon, Bois Sandal, Zévi marron

Nom latin
Poupartia Borbonica

Famille
Anacardiaceae, Anacardiacées

Code UICN
CR (en danger critique)

Description
Grand arbre dioïque (arbre mâle et arbre femelle) de 10 à 15 m de haut, à tronc souvent droit ayant jusqu’à 70 cm de diamètre, perdant toute ses feuilles en saison sèche. Bois tendre.Écorce épaisse, brun-rougeâtre, spongieuse en coupe, gorgée d’une sève rouge. Feuilles alternes, composées imparipennées, présentant une hétérophyllie de développement : feuilles juvéniles étroites à folioles veinées de rouge ; feuilles adultes glabres, plus larges, groupées à l’extrémité des rameaux, longues de 20 à 25 cm à 7-11 folioles. Le rachis et les nervures sont jaune orangé et le limbe vert clair. Les folioles ont un limbe étroitement ovale, atténué au sommet, asymétrique à la base, à marge faiblement crénelée. Inflorescence terminales de type grappe, à nombreuses petites fleurs rougeâtres, mâles ou femelles selon les individus. Petits fruits verts (drupes) d’environ 1-1,5 cm de diamètre, devenant rouge-sombre, noires à maturité et ne contenant généralement qu’une seule graine.

Répartition
Espèce endémique des Mascareignes, probablement disparue à Maurice, devenue très rare à la Réunion. Elle est xérophile, c'est-à-dire caractéristique du secteur sec de l'île, mais on la trouve aussi dans des régions plus humides, sur substrat perméable, par exemple sur les coulées récentes de Saint-Philippe

Utilité
Bois tendre, non utilisé. Dans la pharmacopée ancienne, les décoctions d’écorce de Bois Blanc Rouge étaient utilisées pour « rendre les femmes infécondes ». Actuellement, les tisaneurs vendent l’écorce de cet arbre pour « soulager les crises de ménopause ».


Feuille


Ecorce


Port