La veille 

La veille

Faire de la veille consiste à collecter, de traiter, analyser et diffuser des informations sélectionnées pour leur intérêt stratégique, par exemple pour une entreprise pour mieux anticiper les évolutions et les innovations dans son domaine d'activité.

L'on distingue différents types de veilles, stratégique (qui vont permettre la prise de décisions stratégiques), concurrentielle (permet de suivre ses concurrents) ou encore technologique...

Comment mettre pratiquement en oeuvre une veille efficace ? Avec quels outils ? Quelles attentes ? Quels résultats ?

Qu'est-ce que la veille ?

Essais de définition

C'est une activité continue et répétée qui vise à surveiller activement l’environnement technologique, commercial, concurrentiel, institutionnel, stratégique, d'e-réputation etc. pour en anticiper les évolutions.

Qu'elle soit passive (simple écoute) ou active (par la mise en œuvre d'outils, d'actions délibérées) la veille est donc :

flechecontinue et répétée (itérative)
flechediffusée

Le push et le pull

push pullTraditionnellement, l'on distingue le "push" et le "pull" pour différencier les informations que vous cherchez ou glanez au hasard de vos lectures, de celles qui viennent à vous automatiquement, éventuellement mises en forme.

Les faire venir à soit, ne va pas de soi, cela va sans dire :-)

Mais c'est justement l'utilisation d'outils qui facilitent la sélection et la réception d'informations ciblées qui est de plus courante. De plus en plus souvent, l'on devient également soi-même producteur d'information et donc potentiel fournisseur pour d'autres utilisateurs...

Pour aller plus loin : Veille informationnelle. Mission TICE Besançon

Les sources d'information

La presse

La lecture régulière de la presse constitue bien évidemment une activité de base. Pour cela il y a bien sûr la presse papierque vous trouverez au CDI, mais de plus en plus souvent également la presse numérique.

La lecture peut être orientée autour de thèmes (professionnels, d'intérêts...) ou plus libre.

mur de la presse

Un site comme lemurdelapresse.com facilite la prise de connaissance des informations essentielles, notamment avec lapossibilité de classer les informations par thèmes.

revue2presse

Un autre site de UNE de presse, www.revue2presse.fr, permet de se faire une idée des principauxsujets traités en avant-première : "toutes les une avant l'heure", classées par thèmes.

clicanoo Clicanoo est le site en ligne du journalde l'île de la Réunion.
Voir également Imazpress ( www.ipreunion.com/) l'image au service de l'info.

Agréateurs de presse

  • Europresse est un bouquet deplus de 1500 titres de presse nationale,régionale, internationale, généraliste et spécialisée ainsi que plus de1000 sitesweb et blogs. La presse en ligne (PQR - quotidiens et hebdomadaires nationaux et internationaux), consultable et feuilletableen PDF page par page. Jusqu'à 25 années d'archives en recherche.
  • Todaynews.info
    Recense les actualités parues sur les sites des grands médias nationaux (Le Monde.fr, Le Figaro.fr, Le Point.fr, etc.).
  • Factiva
    Près de 9 000 publications en 22 langues : dépêches d'agences dont Dow Jones etReuters, grands quotidiens nationaux etrégionaux, magazines,publications professionnelles, retranscriptions de programme télévisés. Accès à 4 000 grands sites webet des photos en provenance de Reuters et Knight-Ridder.
  • Giga-presse
    Permet de découvrir les sommaires consultables gratuitement des journaux et magazines en kiosque. Accès très pratique par annuaire.

Presse en ligne

  • La Tribune
    Actualitéséconomiques françaises et internationales. Même rubriques que dansl'édition papier. Une partie des archivesreste accessible gratuitement.Tous les articles sont accessibles en PDF sur le site Europresse.
  • Le Figaro
    Articles de la version papier et ses suppléments. Accessible sur Europresse en PDF
  • Le Monde.fr
    Journalen ligne complet, mis à jour en continu et proposant un traitementmultimédia et interactif de toute l'actualité nationaleetinternationale. Archives payantes.Les anciens numéros du Monde.fret les archives du Monde sont accessibles dans la base Europresse.
  • Les Echos
    Actualitéséconomiques françaises et internationales. La lecture de certainsarticles est réservée aux abonnés. L'accès aux archives est payant.Articles accessibles pour les abonnés à partir de la base Europresse.
  • Libération
    Lesite propose les mêmes rubriques que l'édition papier, étayées dedocuments multimédia. Certains articles sont réservésaux abonnés.Archives payantes. Libération est accessible en texte intégral (PDF) surEuropresse.
  • Bastamag
    Basta ! est un site d’information indépendant sur l’actualitésociale et environnementale. Constituéd’une équipe de journalistes etde militants associatifs, Basta ! contribue à donner unevisibilité aux enjeux écologiques,aux actions citoyennes, auxrevendications sociales, aux mouvements de solidarité et auxalternatives mises en œuvre.
  • Le canard enchainé
    Créé le 10 septembre 1915, le Canard Enchaîné cherche par tous les moyens à lutter contre la propagande officielle et le bourrage de crâne mis en place lors de la première guerre mondiale. Le slogan de l’hebdomadaire brandit la liberté de la presse , qui « ne s’use que quand on ne s’en sert pas » .
    Il n'est pas disponible en ligne , et c'est bien dommage. "Ce site officiel du « Canard » se limite donc, pour l’heure, à donner quelques informations pratiques".

Dépêches d'actualité

Presse spécialisée : collectivités locales

Les pure players français

  • Mediapart
    Journal d'information et d'opinion sur le Web créé en 2008 à l'initiative des journalistes François Bonnet, Gérard Desportes, Laurent Mauduit et Edwy Plenel. L'accès via un abonnement payant.
  • Slate.fr
    Slate.fr fonctionne selon la formule magazine : ni actualités, ni scoop. Articles rédigés par la rédaction française ou traduits de l'édition américaine Slate.com, blogs, réactions des internautes.
  • Huffington Post
    Né en 2012 d'un partenariat entre le Monde et le Huffington Post, grand journal américain. Les rédacteurs des différentes rubriques, opinions sont très divers.
  • Atlantico
    Atlantico est un pure player généraliste. Une dizaine de journalistes et de nombreux experts participent à la rédaction des articles.

Moteurs d'actualités

Presse économique

La presse internationale

Allemagne

Espagne

Grande-Bretagne

Italie

Etats-Unis

Outils d'analyse

  • Medysis
    Outils gratuits d'analyse des tendances de lapresse avec un recul de 24 heures.La saisie d'un mot clé permet de lancer une recherche. Exemple avec le mot cyclone.
  • Newsmap
    Permet de visualiser le poids des articles les plus fréquemment cités entemps réel. Accès direct à l'article.

Les listes de diffusion

L'abonnement à une liste de diffusion permet de recevoir régulièrement des mails. Il suffit de s'inscrire pour recevoir automatiquement les mails, ou pour pouvoir en envoyer.

Une liste est dite modérée, lorsqu'un message ne passe qu'après l'acceptation par le modérateur, ou non modérée s'il est directement relayé. Evidement l'utilisation de ces listes exige le respect de certaines règles.

renater Pour l'éducation, universalistes regroupe des centaines des listes de diffusion.
Pour mieux comprendre comment s'abonner, et se désabonner, consulter la FAQ.

A ces sources de type "PULL", l'information est cherchée par l'utilisateur, peuvent d'ajouter celle de type "PUSH" où l’information est « poussée » automatiquement vers l’utilisateur.

Les lettres de diffusion

le saviez-vous ? Ne pas confondre lettre et liste de diffusion. Les lettres de diffusion sont également diffusées sous forme de mails, par abonnement, sur des thèmes précis, mais ne permettent pas d'interaction entre les abonnés.

Par exemple info-diplo est la lettre du journal le Monde diplomatique et vous permet d'obtenir les sommaires ainsi que les dossiers d’actualité. Voir également, en sciences humaines et sociales la lettre ou le flux RSS de revues.org, les lettres du Ministère de l'education ou celles par disciplines (plutôt destinées aux enseignants).

Les alertes par mail

Google Alerte , vous permet de recevoir des informations actualisées en fonction de critères de recherche et une périodicité déterminée.

Les alertes vous permettent d'être averti par e-mail lorsque de nouveaux résultats correspondant aux termes que vous recherchez sont publiés (Web, actualités, etc.). Saisissez une requête de recherche que vous souhaitez surveiller.

Exemples d'utilisation des alertes Google :

  • Suivi de l'évolution d'un sujet d'actualité
  • Réception d'informations sur les activités d'une entreprise
  • Suivi de l'actualité d'une personnalité
  • Suivi des résultats d'une équipe sportive

google alertes

2.5 Les flux RSS

rss RSS (Really Simple Syndication) est un format de description de données qui facilite la diffusion de fils d'informations, de façon automatisée, à l'intention des internautes.

Les flux RSS et Atom sont des flux d’information fournis généralement par des sites d’actualités (journaux, blogs, CMS...).

Techniquement, un fichier XML est généré et peut être traité par n’importe quel programme (agrégateur de flux par exemple). La structure des fichiers XML est standardisée afin de rendre son contenu interopérable.

 

Exemple de flux brut non mis en forme.

Tel que, le flux RSS reste un fichier texte assez peu stylisé. Mais des outils permettent de les agréger, les mettre en forme, automatiser la collecte...

 

netvibes L'un des premiers agrégateurs de flux (2005) et des plus connus est sans doute Netvibes. La page d'accueil, sous forme d'onglets paramétrables, regroupe des modules, typiquement des flux RSS, mais aussi des sites ou des podcasts.

 

Un très bon outil de veille.

feedly Feedly permet d'afficher des sources d'informations (blogs, journaux en ligne) sélectionnés par thème, proposés ou libres.
Tutoriel.

 

Yahoo! Pipes est, comme son nom le suggère, une application Web de Yahoo! qui permet de créer un flux unique qui agrège des flux decontenus provenant de différents sites internet.

Les podcasts

Le podcasting ou baladodiffusion permet aux utilisateurs l'écoute immédiate ou le téléchargement automatique d'émissions audio ou vidéo. Si quasi tous les navigateurs permettent l'écoute de fichiers audio, c'est la qualité et la facilité d'utilisation du logiciel de Poscast qui va faire la différence.

 

Le plus connu est Itunes, un logiciel de lecture et de gestion de bibliothèque multimédia numérique distribué gratuitement par Apple.
L'on citera également son alternative libre, juice.

 

radiofrance Tous les podcasts des 7 chaînes de Radio France sont disponibles, souvent jusqu'à mille jours après leur diffusion. Une mine d'information, et désormais également une application. android ios

Les outils de la veille

La lecture rapide

Avec l'augmentation exponentielle de la quantité d'information produite, savoir lire vite devient une compétence indispensable.

François Richaudeau [1], cité ci-dessus en est un des spécialistes actuels. L'efficacité de la lecture rapide dépend de deux facteurs :

  • la vitesse de lecture proprement dite
  • la mémorisation et la compréhension du texte

5 idées reçues

  • La lecture doit être linéaire. Il n'y aucune véritablement aucune raison de commencer audébut et lire tout jusqu’à la fin, dans l’ordre exact d'écriture
  • Il faut lire chaque mot . On ne lit chaque mot que lors de l’apprentissage de la lecture. Par la suite, vous avez le droit de sauter des mots
  • Lire est une activité laborieuse et qui prend du temps.Eh bien pas du tout ! Lire peut s’avérer rapide et amusant
  • Tous les chapitres d’un texte sont de valeur égale.Il est parfaitement autorisé de zapper les longs tunnels qui ne vous apprennent rien
  • Lire rapidement diminue la compréhension .Les techniques de lecture rapide permettent d’augmenter la compréhension et la rétention .

 

« En effet, c'est notre mémoire immédiate qui nous permet, déchiffrant la fin d'une phrase, de nous souvenir encore des premiers mots de cette même phrase, opération indispensablepour en comprendre le sens. Puis le souvenir du mot à mot est oublié, et, généralement, le sens de cette signification est transféré dans notre mémoire à long terme . » (François Richaudeau, Retz, 1970, p. 244).

D'une part, dans la mémoire immédiate, les souvenirs sontfugitifs et s'effacent au bout de 10 à 20 secondes. Ce qui n'est pastransféré dans la mémoire à long terme est donc perdu.
D'autre part sa capacité est limitée à15 mots en moyenne.
Un lecteur lent va saturer rapidement sa mémoire immédiate alors que le lecteur rapide ne vas retenir que ce qui lui assure la compréhension de l'ensemble.

 

Il s'agit donc, par entraînement à la lecture rapide :

  • d'augmenter la vitesse de lecture, c'est-à-dire le balayage d'un plus grand espace dans le texte
  • d'augmenter la quantité d'information effectivement enregistrée

Toujours d'après FrançoisRichaudeau, un lecteur moyen a la possibilité d'augmenter de 10 à 20 %sa vitesse de lecture et, de 100 % la quantité d'information enregistrée.

 

Les freins

  • La vocalisalisation ou lecture orale. Lire « à voix basse ». Un lecteur lent va lire 9 000 mots à l'heure pour la parole et 60 000 mots à l'heure pour un lecteur très rapide.
  • Le nombre de signes. Un débutant embrasse d'un regard à 10 signes typographiques, un lecteur entraîné jusqu'à 30.

 

cerner Un test en ligne mis à votre disposition par le Blog Lecture Rapide [2] vous permet de savoir à quelle vitesse vous lisez

Pour aller plus loin !

lecture rapide

[2] Un Blog , sur la lecture rapide . Les techniques, les ressources, les meilleurs articles sur le sujet... L'objectif de l'auteur est de " répertorier et assimiler les différentes techniques de lecture rapide , et s’entraîner à la mettre en pratique dans la vie de tous les jours pour devenir capable de lire un bouquin sur le temps d’une pause café (c’est à dire environ 15-20 minutes, disons)...

richaudeau

[ 1 ]François Richaudeau, Michel et François Gauquelin, Méthode de lecture rapide , Retz-CEPL, 1977.

 

Marque pages

diigo Outil de "socialbookmarking" autrement dit marque-page social, Diigo permet d'enregistrer l'adresse des pages web visitées, les taguer (ajouter des mots clés) annoter les pages et partagés tout cela avec des personnes ou des groupes.

voir Tutoriel de Laurence Ramblière.

delicious Pendant très longtemps considéré comme LA référene en socialbookmarking, dans le même esprit que Diigo, mais racheté puis revendu par Yahoo! non sans remous sur la toile, Delicious semble renaître de ses cendres. Certains n'oublient pas qu'ils ont dû rapatrier d'urgence leur signets avant "liquidation" mais gageons que cette nouvelle mouture aura une autre destinée. Une présentation rapide .

Citons également Bookmarks.fr ou blogmarks.net qui vont vous permettre d'enregistrer en ligne vos sites favoris, de les retrouver rapidement grâce aux tags, de les partager avec les autres membres.

zotero Zotero est un logiciel de gestion de références gratuit, libre et open source qui permet de gérer des données bibliographiques et des documents de recherche (tels que des fichiers PDF, images, etc.). Zoteor est très performant mais nécessite l’installation d'un plugin ce qui n'est pas toujours possible.

Notes et annotations

lino Linoit est un outil en ligne qui, après inscription, permet de déposer des notes sur un tableau de liège sous forme de postit.

Dans le même esprit que le précédent, MyStyckies permet d'éditer un bureau de notes. Il nécessite cependant l'installation d'une extension.

 

evernote Evernote. Après création d'un compte (version gratuite et payante), Evernote permet d'éditer, synchroniser, de partager vos notes. Versions application. Guide

 

google doc Création de documents, y compris tableur, présentation en ligne, partage, importation et exportation dans les formats les plus courants, un outil très complet, la surveillance en plus...

La diffusion de la veille : de la veille à la curation

La revue de presse

cernerLa revue de presse est la synthèse, généralement écrite, des titres de presse généraliste ou spécialisée. Cette fiche vous en montre différents aspects.

La (micro)publication

L'outil de micropublication le plus connu est bien évidemment Twitter. Mais l'on pourra lui préférer tumblr, qui permet à l'utilisateur de poster du texte, des images, des vidéos, des liens et des sons sur son tumblelog.

Les outils de publication de type blog ou wiki conservent également tout leur sens, notamment par l'absence de limitation en matière de longueur de textes.

La curation

Dans un musée, le curator est un commissaire d'exposition chargé de concevoir et organiser une exposition temporaire.

Faire de la curation, c'est recenser et trier des contenus (étape 1), les mettre en forme (étape 2), les diffuser (étape 3).

Etape 1 : la sélection

Lors de cette première étape, le curateur réunit des contenus autourd'une thématique donnée. Cette étape, qui est le socle de la curation,peut être manuelle ou automatisée.

Etape 2 : l'éditorialisation

C'est lors de la phase d'éditorialisation que le curateur structure les contenus sélectionnés et leurapporte une véritable valeur ajoutée : contextualisation et unificationautour du sujet traité.
Cette mise en valeur se fait selon des critères de choix.

Etape 3 : le partage

Dans ce troisième temps, les contenus sont mis à disposition desinternautes sur une plateforme de curation via laquelle le curateur lesdiffuse à destination du public intéressé par le sujet traité.

Par exemple le site NetPublic relaie des informations en provenance de sites extérieurs par flux RSS. L'information n'est pas produite mais les pages sont mises en forme et organisées.

Les sources sont viennent généralement de flux RSS, Twitter voire Facebook ou linkedin.

scoopit ScoopIt est un outil en ligne de partage et de veille à partir de mots-clés. Diverses sources d'informations sont interrogées Google (blogs, actualités), Twitter, mise en forme et diffusées. Exemple, le panorama de presse du service documentation de l'ESJ Lille, www.scoop.it/t/docpresseesj.

Tutoriels :

 

paperli Paperli est un journal automatique réalisé à partir de Twitter et de flux RSS. Exemple le paperli du CLEMI. Les actualités sont mises à jour toutes les heures environ. Mieux comprendre son fonctionnement.

Paper.li est le concurrent direct de Scoop.it. Ilpermet une publication régulière d’un journal regroupant votre veille à partir de v otre curation directe ou à partir de votre présence sur lesréseaux sociaux. Une bonne façon de diffuser les articles les plus importants trouvés sur Twitter ou Google+.

 

Citons également Pearltrees, qui permet de transformer les sites préférés en perles, qui sont autant de cartes mentales composées desressources issues du Web ( tutoriel ) ou Storify (créer une histoire), en agrégantdes contenus trouvés sur le Web.

 

Et du côté des applis ?

flipboard

Flipboard permet d'afficher divers journaux et sites Web gratuits comme des magazines, dans une interface ergonomique. Pas de version navigateur. Compatibilité a,droid win8 apple

 

youmag

Youmag permet de créer une Une personnalisable. En fonction des informations ou rubriques recherchées, un résumé de l’information est modelé. Compatibilité a,droid win8 apple navigateurs web