Les étapes de la recherche

Faire une recherche ça s'apprend !
Et, surtout, cela nécessite de passer par différentes étapes clairement définies.
De nombreuses ressources sur les méthodes se trouvent au Québec, plus précisément à l'université de Laval notamment grâce au Programme de Développement des Compétences Informationnelles (PDCI) qui vise à mettre en place des moyens permettant aux établissements de l'Université du Québec d'assurer à leurs étudiants la maîtrise des compétences informationnelles qui leur sont nécessaires dans le cadre de leurs études ainsi que dans l'exercice de leur profession.

Mais rendons à Paulette Bernard, qui dès fin des années quatre-vingt-dix théorisait déjà cette démarche de recherche dont se sont ensuite inspiré bien d'autres (dont l'auteur de cette page...) ce qui lui appartient.

Source : https://oraprdnt.uqtr.uquebec.ca/pls/public/gscw031?owa_no_site=1100
www.faireunerecherche.fse.ulaval.ca/introduction/

 1  Cerner le sujet

S'interroger

quintilienC'est se poser toutes les questions possibles et imaginables, une technique également connue sous l'abréviation 5W-2H, en français QQOQCCP (Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi) provenant des 7 interrogations anglaises : What, Who, When, Where, Why - How, How much.

C'est ce que l'on appelle un questionnement (en latin Marcus Fabius Quintilianus) est un rhéteur et pédagogue latin du Ier siècle après J.-C.. Il est l'auteur d'un important manuel de rhétorique, l'Institution oratoire, dont l'influence sur l'art oratoire se prolongea pendant des siècles.Quintilien*.

Exemple. Vous cherchez la date de naissance d'un auteur. Vous pouvez, bien évidemment lire sa biographie complète, faire une recherche sur Internet et trouver une fausse date ou utiliser un dictionnaire des auteurs. Selon la nature et le type d'information cherchée, l'outil et la démarche ne seront pas les mêmes.

Quel est le thème, le type de production production demandée (travail écrit, exposé oral, fiche de synthèse enquête/sondage, exposition...).

Techniques utiles

Si vous manquez d'idées, différentes techniques peuvent vous aider :

  • Remue méninge ou brainstorming : les mots qui viennent spontanément à l'esprit sont notés sur une page. Voir fiche comment faire un rémue méninge
  • La carte mentale (ou schéma heuristique, carte cognitive, carte des idées, mindmapping) : les termes, groupés autour de la question de recherche, sont reliés entre eux. Voir fiche.
    Un incontournable, framindmap.org, en ligne, très facile d'utilisation peut vous faciliter cette tâche. Il s'agit de partir d'un mot, d'une idée, de noter ce qui vous passe par la tête, puis d'organiser vos idées

Mots clés

À ce stade il s'agit de lister les mots-clés et les imots clesdées principales qui vont orienter la recherche.

Il pourra être utile de chercher des synonymes ou des termes équivalents à ces mots-clés dans un dictionnaire ou un glossaire spécialisé voire un thesaurus en ligne sur le sujet et noter ces nouveaux termes pour aller plus à fond dans la recherche.

A ce stade vous avez une vague idée de ce que vous cherchez et ce que vous allez faire des réponses trouvées. Mais la thématique est encore trop large et le nombre de réponses potentielles trop important.
Pour cerner le sujet d’une recherche, il faut :

  • partir de ses connaissances initiales sur le thème de la recherche
  • se familiariser avec le thème de la recherche
  • inventorier les divers aspects du thème de la recherche, pour en arriver à rédiger une question précise de recherche et au besoin
  • restreindre ou élargir la question de recherche

Planification

planningQuelle sont les difficultés et les contraintes liées au projet qui pourraient entraver l'activité prévue ? Quelles sont les différentes façons de faire pour mieux réaliser le projet, lesquelles sont les meilleures ?

Ebauche d'un plan de travail réaliste en précisant les tâches à accomplir et en considérant le temps nécessaire pour réaliser le projet.

Le Retroplanning ?

Un rétroplanning est un planning inversé qui se termine le jour de la réalisation du projet. Il pourra être utile, par exemple pour les TPE (Travaux Personnels Encadrés) de première d'établir un retroplanning.

qwant tpe

Commencer par :

  • Lister toutes les tâches qui sont nécessaires à la réalisation du projet
  • Classer les tâches par ordre de réalisation (vous devez être logique dans votre raisonnement car certaines tâches devront obligatoirement figurer avant d’autres)
  • Fixer les dates butoirs des différentes étapes du projet pour les faire apparaître dans le planning
  • Vous pouvez ensuite réaliser un diagramme de Gantt (le retroplanning) qui vous aidera à visualiser le déroulement de votre projet

gantt

Vous pouvez faire ce genre de diagramme avec n'importe quel tableur ou même tableau. En champs lignes, toutes les tâches à réaliser dans l'ordre de leur réalisation et en colonnes les dates butoirs avec éventuellement des flèches reliant les évènements et des blocs symbolisant le temps consacré.

Un plugin pour chrome permet de faire un retroplanning en ligne et de le sauvegarder.

qwant

 

cernerComment bien gérer ses projets ? Qu'est-ce qu'un retroplanning ? Comment faire un retroplanning avec Excel ?
Des éléments si fondamentaux qu'il existe un outil spécialement dédié à cette gestion : le diagramme de Gantt.
Vous souhaitez savoir quel est son intérêt ? Comment le créer ? Comment le suivre ? Ou quels sont les logiciels disponibles ? Cette excellente fiche est faite pour vous !
source : http://www.diagramme-de-gantt.fr/

Pour aller plus loin !

cerner Fiche sur l'étape cerner le sujet : http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/projet/etape1.htm

 

Voir aussi :

 

Et enfin... la fiche REPERE (Ressources Eletroniques Pour les Etudiants, la Recherche et l'Enseignement) diffusée par l'ENSSIB* École Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques

 2  Interrogation des sources d'information

Prolégomènes*...

Si les modes de recherche avancés, les métamoteurs, la recherche par facettes, les opérateurs booléens sont pour vous des concepts familiers c'est que les outils n'ont plus aucun secret pour vous.

Et que vous pouvez vous lancer dans la recherche.

Dans le cas contraire et si vous ne l'avez pas encore fait, consultez la fiche sur les outils de la recherche notamment :

Tri des outils

Il s'agit de choisir les ressources dans lesquelles faire la recherche et les classer par ordre d'importance...

Lancement de la recherche

Démarrer la recherche en consultant les sources les plus importantes accessibles au CDI. L'équation de recherche est réalisée grâce aux mots clés retenus et en combinant les opérateurs de recherche (ET, OU, SAUF, +, - ...voir fiche Google) dans le but d'obtenir l'information la plus précise possible.

Un bon mot clé :

  • au singulier (sauf si un terme est généralement écrit au pluriel (ex. : télécommunications)
  • pas d'adjectifs ou de verbes (ou alors les transformer en noms communs)
  • que des noms communs et des noms propres
  • sur Internet, des « mots libres » et précis, au CDI des mots plus généraux que vous pourriez trouver dans le titre ou le résumé

Ne pas se limiter à un seul outil, ni aux premières pages. Noter éventuellement les références des sources retenues et celles éliminées.

Se poser des questions :

  • quelle(s) cote(s) de la classification décimale Dewey concerne mon sujet ?
  • les équations de recherche sont-elles pertinentes (ni trop peu, ni trop de réponses)
  • ont-elles été ajustées ou reformulées ?

Tri des résultats

Il s'agit de repérer les documents et les ressources qui semblent les plus pertinents.

  • Documents papier. Consultation de l'ouvrage recherché : table des matières et index, sommaire, titres et sous-titres des chapitres, schémas, graphiques, tableaux, bibliographie, pour voir s'ils concernent le sujet. Emprunt ou réservation éventuelle
  • CD/DVD et les documents audiovisuels sont-ils en lien avec mon sujet ? Si un document qui m'intéresse est emprunté, je demande s'il est possible de le réserver.
  • Internet, je survole les documents trouvés pour lesquels, ajouter un signet (favori) en vue d'un repérage ultérieur (voir Diigo). Lecture des titres et sous-titres, du paragraphe d'introduction. Repère des liens hypertextes, des icônes, pour voir s'ils concernent le sujet. Validation du document (voir fiche)

 3  Sélection des documents

Classement

Classement des documents retenus par ordre d'importance. Recoupement des sources. Hiérarchisation de ceux qui sont indispensables et ceux qui sont accessoires.

Tenir compte de la date d'édition pour s'assurer qu'une information est à jour surtout si la recherche porte sur un sujet dont les données évoluent rapidement.

Elimination des documents non pertinents.

Relations entre documents : des points de vue différents, complémentaires, exemples / illustrations...

Identification

Les documents correspondent-ils aux questions de départ ?

Je note les références et les caractéristiques des documents retenus

 4  Analyser, évaluer les sources

Lecture

Lecture, écoute, visionnage des documents et prises de notes

Identification des passages intéressants en utilisant une des deux techniques de lecture rapide suivantes :

  • survol : recherche un mot ou une idée pour repérer des passages intéressants et utiles
  • écrémage : parcours les documents, en se concentrant sur les titres et les sous-titres, les illustrations, les graphiques, à la recherche de mots-clés

Quelques écueils à éviter

  • Penser qu'il existe un site, un livre, UNE réponse toute faite à votre question. Cela peut arriver, mais cela reste rare
  • Imaginer que la bonne source se trouver forcément dans les premières pages... La question a-t-elle été formulée de manière à filtrer les réponses suffisamment ?
  • Prendre la première réponse retournée pour argent comptant, autrement dit ne pas recouper l'information

 5  Prélever, extraire, traiter l'information

Copier / coller

Le copié/collé est une activité désormais apprise dès le Cours Moyen 2ème année, il semble donc inutile d'en démontrer votre parfaite maîtrise...

Son usage doit donc être limité à quelques extraits, que l'on prendra soin de placer entre guillements.

Rappel !
Ne pas confondre les « guillemets français » avec les " guillemets américains ". Mais qu'ils soient français ou anglais les doubles guillemets sont toujours suivis, pour l'ouvrant, ou précédé, pour le fermant, d'une espace insécable.

 

Pour le détail des saisies, voir module produire.

Citer ses sources

cernerLa façon la plus simple de présenter une information reste la citation. Facilitée par E-sidoc, en respectant des normes de présentation, elle permet au lecteur d'accéder précisément à la source de l'information. Pour aller plus loin ! Et encore plus[1] !

 

cernerLa citation en respectant les normes, bibiographies, webographies...

 

 

Une capsule vidéo de l'université de Montréal.

Source : http://guides.bib.umontreal.ca/tutoriels

 

cernerLa prise de notes. Qu'elle soit sous forme papier ou électronique prendre des notes, pourquoi pas directement sur le document original, est une activité dont la maîtrise est indispensable.

 

cernerD'autres types de prises de notes sont possibles (résumé, statistiques, définitions, illustration...).

 6  Présenter l'information

La dernière étape de la recherche consiste à présenter une synthèse des informations trouvées sous une forme adaptée à la demande (affiche, diaporama, rapport de recherche, exposé oral, etc.).

Une fois la recherche documentaire réalisée, il reste à en présenter les résultats dans le format demandé : exposé, notes, TPE, courriel...

C'est aussi revenir au point de départ et se demander si la réponse donnée correspond à la question posée et qu'elle est présentée dans la forme demandée.

 

Voir le module Produire