Retour à la page d'accueil

EMI | Femmes et médias

algorithme L'on parle de plus ou plus souvent d'algorithme et l'Algorithmique est étudiée au collège et au lycée.
Mais qu'est-ce qu'un algorithme ? A quoi cela sert-il ?

Assistants vocaux, enceintes connectées, reconnaissance faciale, autant d'outils dont le fonctionnement est basé sur des algorithmes.

Et quand ces algorithmes ont la particularité d’être conçus de sorte que leur comportement évolue dans le temps, en fonction des données qui leur sont fournies (machine learning), on parle d'intelligence artificielle.

Mais quand c'est l'IA qui conduit la voiture, ou un robot tueur qui prend la décision de tir, ce sont aussi des questions éthiques pas simples qui se posent.

Préambule

“En prenant les femmes comme sujets à analyser, elles (les enquêtes) font l’économie d’une réflexion sur la définition de la différence sexuée, produit d’une construction à la fois historique et anthropologique, mais aussi, pour suivre l’anthropologue Françoise Héritier (1991), corporelle.
De ce fait, elles ne peuvent s’interroger sur la place du masculin, considéré toujours comme un universel, et elles reprennent les catégories conventionnelles affectées au féminin pour mieux en dénoncer la prégnance. Par exemple, elles s’interrogent sur le statut de victime des protagonistes, en faisant l’hypothèse que ce sont principalement des femmes qui le sont.
C’est certainement le plus souvent juste, mais cela ne permet pas d’observer les manifestations genrées dans leur dynamique et leur diversité. C’est d’ailleurs pour échapper à ces assignations que se sont développés depuis une vingtaine d’années des travaux théoriques autour du genre (et non plus des seules femmes), qui mettent en évidence le fait que les sexes sont le produit inextricablement mêlé d’une construction tout à la fois sociale, biologique, historique, culturelle.”

Quelques repères

Femmes et médias

Les Femmes et les Médias

Médiamétrie pour les rencontres de l'UDECAM 2017

source : Médiamétrie

Plusieurs enquêtes fournissent des données chiffrées sur les usages, notamment des réseaux sociaux par sexe

social média
Baromètre annuel des médias sociaux

Femmes dans les médias

Au niveau international

C’est sous l’égide de l’ONU qu’est organisée en 1995, la quatrième Conférence mondiale sur les femmes. Après de longs débats, la Déclaration et le Programme d’action de Beijing est adoptée. Elle liste 12 domaines essentiels dont celui de la place des femmes dans les médias :

“Objectif stratégique J.1. Permettre aux femmes de mieux s’exprimer et de mieux participer à la prise des décisions dans le cadre et par l’intermédiaire des médias et des nouvelles techniques de communication”

Quinze ans plus tard, pour montrer son attachement à la cause de l’égalité entre les genres et de l’autonomisation des femmes, l’Assemblée générale des Nations Unies créé ONU-Femmes et engage, en coopération avec la Fédération internationale des journalistes et d’autres partenaires, des outils appelés IGRM (Indicateurs d’égalité des genres dans les médias).

“Ces indicateurs ont pour objet de favoriser l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes dans et par toutes les formes de médias, indépendamment des technologies utilisées. (…) Le but recherché est d’encourager les organisations de médias à rendre les questions d’égalité des genres transparentes et compréhensibles pour le public tout en analysant leurs propres politiques et pratiques internes afin d’adopter les mesures nécessaires au changement.”

Catégorie A : Mesures visant à favoriser l’égalité des genres au sein des organisations de médias

  • A1 Équilibre entre les genres au niveau décisionnaire
  • A2 Égalité des genres dans le domaine de l’emploi et des conditions de travail
  • A3 Égalité des genres dans les syndicats, associations, clubs et organisations de journalistes, dans les organisations de professionnels des médias et dans les instances d’autorégulation des médias
  • A4 Les organisations de médias encouragent les codes éthiques et les politiques éditoriales propices à l’égalité des genres dans le contenu des médias
  • A5 Équilibre entre les genres dans l’éducation et la formation

Catégorie B : Contenu des médias et représentation des genres

  • B1 Informations et actualités
  • B2 Publicité
Femmes et médias
En France

Plusieurs textes de lois encadrent les droits des femmes dans les médias et plus globalement dans la société.

Constitution du 27 octobre 1946 (alinéa 3 du préambule) lien

“La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l'homme.”

Loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication (Loi Léotard) lien

“Le Conseil supérieur de l'audiovisuel contribue aux actions en faveur de la cohésion sociale et à la lutte contre les discriminations dans le domaine de la communication audiovisuelle.”

Loi n° 2014-873 du 4 août 2014 sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes lien

(4ème alinéa inséré à l’article 3-1 de la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986).

“Il (le CSA) assure le respect des droits des femmes dans le domaine de la communication audiovisuelle. A cette fin, il veille, d'une part, à une juste représentation des femmes et des hommes dans les programmes des services de communication audiovisuelle et, d'autre part, à l'image des femmes qui apparaît dans ces programmes, notamment en luttant contre les stéréotypes, les préjugés sexistes, les images dégradantes, les violences faites aux femmes et les violences commises au sein des couples. Dans ce but, il porte une attention particulière aux programmes des services de communication audiovisuelle destinés à l'enfance et à la jeunesse.”

Loi n° 2017-86 du 27 janvier 2017 relative à l'égalité et à la citoyenneté lien

(phrase insérée au premier alinéa de l'article 14 de la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986)

« Il (le CSA) veille au respect de la dignité de toutes les personnes et à l'image des femmes qui apparaissent dans ces émissions publicitaires. »

Union des annonceurs (UDA)En 2018, à l’initiative du CSA, l’Union des annonceurs (UDA) mobilise les acteurs du secteur de la publicité contre les stéréotypes sexuels, sexistes et sexués. Ensemble, ils signent une charte par laquelle ils s’engagent à agir contre ces stéréotypes.

25 novembre 2017 : l’égalité entre les femmes et les hommes est déclarée Grande cause nationale

Prévention et sensibilisation, accompagnement des victimes, répression des auteurs de violences sont les trois axes inscrits dans le plan quinquennal pour déployer les actions.

Dans ce schéma global, l’éducation est un levier important, et comprend une convergence d’initiatives :

  • auprès de la communauté éducative : désignation d’un "référent Égalité" dans chaque établissement scolaire, formation de l’ensemble de la communauté éducative à la déconstruction des préjugés et à la prévention du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles
  • auprès des parents : mise à disposition d'outils relatifs à l’égalité filles-garçons, les usages d’Internet et du numérique et la lutte contre le cyber-harcèlement dans la Mallette des parents
  • auprès des élèves : instaurer la parité dans les instances représentatives des élèves et promouvoir la mixité des filières et des métiers, en se fixant des objectifs chiffrés par filière et en utilisant le stage d’orientation de 3ème pour faire découvrir des filières peu mixtes

Pour un historique plus développé du CSA

lienhttps://www.csa.fr/

Dans la lignée, en septembre 2020, un rapport sur la place des femmes dans les médias en temps de crise est publié lien. Il livre un état des lieux très précis suivi de 26 préconisations concrètes et à destination de tous les acteurs pour un mise en dynamique globale (le chiffre renvoie à la numérotation des préconisations dans le rapport) :

Le CSA

  • créer de nouveaux indicateurs (sujets traités, statut créneaux horaires…) 1
  • poser des objectifs chiffrés de progression (présence des femmes, part des programmes luttant contre les préjugés sexistes et violences faites aux femmes…) dans les conventions et contrat d'objectifs et de moyens entre le CSA et les médias audiovisuels 3

Le CNC

  • créer un bonus parité pour les productions audiovisuelles 6
  • ne pas renouveler les aides en cas de production audiovisuelle sexiste ou dégradante pour la personne 7

Les médias

  • faire des remontées quantitatives plus fréquentes 2
  • automatiser le comptage du temps de parole des femmes dans médias audiovisuels 5
  • adapter le test de Bechdel* 8
  • adopter et mutualiser outil de mesure 9
  • sensibiliser les journalistes 10
  • mettre en place un bonus 12
  • inciter la mise en place de chartes d'engagement 13
  • inciter l’adoption du label égalité professionnelle 14
  • former les salariés 15
  • inciter à missionner et rencontrer des expertes 17

Enseignement et formation

  • encourager la création de modules de formation 18
  • valoriser les dispositifs d'EMI 19
  • développer la formation initiale et continue des enseignants 20

Autres

  • soutenir le site expertes.fr 16
  • intégrer la dimension égalité femmes hommes, lutte contre les stéréotypes sexistes dans tous les appels à projets sur l'édition et l'information 21
  • créer un index sur l'égalité professionnelle spécifique aux médias 22
  • mettre en place d'un baromètre annuel 23
  • créer des outils de partage de bonnes pratiques 24
  • créer un observatoire de la parité 25
  • créer un prix de la parité 26
Le test de Bechdel

Parité professionnelle

Portrait statistique

nombre jounraliste par tranche d'age
répartition

Derrière les chiffres

Les données fournies par l’observatoire de la presse montrent une tendance globale de progression vers la parité.
Pourtant derrière cette féminisation générale, des variations importantes selon le secteur, le statut d’emploi, le métier, la qualification, les salaires perçus voire l’affectation des services ou la distribution des sujets perdurent.

Menée en 2018 par l’AJP (Association des journalistes professionnels) avec trois chercheuses, l’enquête “Être femme et journaliste en Belgique francophone” fournit des éléments chiffrés confirmant cette tendance :

  • en Belgique francophone, les femmes ne forment que 35 % de l’effectif journalistique (agréés et stagiaires)
  • la féminisation décline avec l’âge (quasi parité chez les plus jeunes, mais seulement 20% de femmes au-delà de 55 ans)
  • la féminisation est très différente selon les secteurs médiatiques : presse quotidienne (30%), agences (36%), audiovisuel (37%), magazines (42,5%)
  • la disparité touche aussi les situations familiales (par exemple dans chacune des tranches d’âge, les femmes journalistes sont plus nombreuses à ne pas avoir d’enfant que les hommes)
  • les femmes journalistes sont davantage diplômées que leurs confrères, dans toutes les tranches d’âge
  • les femmes sont sous représentées dans les catégories hiérarchiques supérieures
lienwww.ajp.be/
lien pdfTélécharger le dossier

Activités pour la classe

Découvrir les métiers

Journaliste, reporter, photographe, infographiste, rédacteur en chef…

La question de la parité professionnelle dans les entreprises médiatiques suppose des connaissances sur les métiers du journalisme et par voie de conséquence sur l’évolution de la construction de l’information.

Conçu pour faire réfléchir les élèves sur la question des choix de métier et sur le fait que ces choix sont imprégnés de normes et de stéréotypes de genre, le guide d'animation du Girls day, Boys day proposé par la Fédération Wallonie-Bruxelles propose un large éventail d’activités et de conseils pour les mener à bien.

lienwww.gdbd.be/

Un guide sur les Femmes de radio et de télévision dans les fonds de l’Ina.

lien pdfTélécharger le guide

Piste 1

Introduire des exemples de métiers liés au journalisme et plus globalement aux médias dans les activités proposées.

Piste 2

Appliquer l’esprit de ces activités en prenant comme support par exemple la page Médias du site Fiche métier :

lienwww.fichemetier.fr/metiers/medias
  • quels sont les métiers que vous connaissez ?
  • connaissez-vous des personnes qui exercent certains de ces métiers ?
  • les personnes connues exerçant ces métiers sont plutôt des hommes ou des femmes ?
  • quelles sont selon vous les qualités requises pour exercer ces métiers ?

Piste 3

Dans la bibliothèque des femmes célèbres proposée sur ce site, on ne dénombre pas moins de 10 journalistes :

  • Hannah Arendt (1906 – 1975) Politologue, philosophe et journaliste allemande naturalisée américaine, connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme, la modernité et la philosophie de l’histoire
  • Hubertine Auclert (1848 – 1914) Journaliste et militante féministe française, engagée en faveur du droit de vote des femmes. Aujourd’hui, le centre Hubertine Auclert contribue à la lutte contre les inégalités et les discriminations fondées sur le sexe et le genre et promeut l’égalité femmes-hommes.
    Un peu ancienne (2007), la brochure « Stéréotype toi-même » permet d’aborder le sujet à l’aide de planches BD
    https://www.centre-hubertine-auclert.fr/sites/default/files/fichiers/stereotype-toi-meme-bd-complet.pdf
  • Nellie Bly (1864-1922) Journaliste américaine, pionnière du reportage clandestin, une forme de journalisme d’investigation. Elle est la première femme à avoir réalisé un tour du monde sans être accompagnée par un homme. Son histoire en BD :
    https://www.clemi.fr/fileadmin/user_upload/Histoires_Vraies_La_premiere_femme_reporter.pdf
  • Colette (1873-1954), Femme de lettres française, connue surtout comme romancière, mais qui fut aussi mime, actrice et journaliste
  • Benoite Groult (1920-2016) – Journaliste, romancière et militante féministe française
  • Raicho Hiratsuka (1886-1971) Écrivaine, journaliste, femme politique et féministe japonaise
  • Anna Politkovskaïa (1958 – 2006), Journaliste russe et militante des droits de l’homme. Assassinée en 2006
  • Caroline Rémy dite Séverine (1855 – 1929) Première femme journaliste, écrivaine engagée. En 1885, elle devient la première femme patron d’un grand quotidien
  • George Sand (1804 – 1876) pseudonyme d’Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant, romancière, auteur dramatique, critique littéraire française, journaliste
  • Clara Zetkin (1857-1933) Enseignante, journaliste et femme politique marxiste allemande, figure historique du féminisme
lienwww.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/

Zoom La Réunion :

  • Carole Chane Ki Chune : Directrice de publication Le Quotidien de La Réunion
  • Valérie Filain : rédactrice en chef adjointe des journaux télévisés à Réunion La 1ère
  • Mémona Hintermann-Afféjee : présentatrice de journal, journaliste, grand reporter de télévision et membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) de janvier 2013 à janvier 2019. Elle a donné son nom à un lycée.

2. La couverture sportive

“La couverture sportive joue un rôle puissant dans le façonnement des normes et stéréotypes liés au genre. En promouvant une couverture plus paritaire des sports masculins et féminins, et une représentation des athlètes plus juste, sans distinction de genres, les médias ont le pouvoir de défier ces normes et stéréotypes.”

Côté métier

Le journalisme sportif : quelle place pour les femmes ?
Cette enquête menée par le lab des étudiants en journalisme du CELSA confirme une féminisation du journalisme sportif puisque “Les chiffres tendent à montrer une évolution positive. Mais au sein des rédactions sportives, les femmes demeurent assignées à des fonctions où l’image prédomine.”

liencelsalab.fr/

Côté médiatisation

Depuis 2014, le CSA est à l’initiative de l’opération “Sport féminin toujours” visant à inciter le paysage audiovisuel français à consacrer plus de retransmissions sportives, d’interviews, de portraits et de sujets d’émissions au sport féminin :

  • En 2016, jusqu’à 20 % des rediffusions sportives étaient consacrés au sport féminin (2 fois plus qu’en 2012)
  • Sur la période 2011-2015, 4 des 10 meilleures audiences des chaînes de la TNT gratuite sont des compétitions féminines sportives
  • En 2019, sur les 6 meilleures audiences de l’année, 5 concernent la diffusion de matches de l’équipe de France féminine lors de la Coupe du monde 2019 (Source : Fédération Française de Football)
  • Le taux de femmes prenant la parole dans les programmes de sport a progressé de 7 points (17% en 2016 / 24% en 2018)
  • Entre 2012 et 2018, le taux des licences féminines a progressé de 37,0% à 38,6%
  • Entre 2012 et 2017, le nombre de sportives de haut niveau (catégorie Elite) a augmenté de plus de 3%

Voir aussi : la féminisation du sport en France : http://www.sports.gouv.fr/

Fiches pédagogiques (CLEMI)

  1. Le sport au féminin : quelle médiatisation ? (2016) lien
  2. Les femmes dans la Une d'un journal sportif (2017) lien
  3. Légender une photo de presse sportive (2017) lien
Quels outils pour féminiser les médias ?

Aude Carasco. La percée des femmes dans les médias. La Croix, 06/03/2020.

La Croix
lienwww.la-croix.com/

Qui sont les 3 femmes sur la photo ? (Légende activable en cliquant sur le i)

  • Delphine Ernotte, présidente de France Télévision
  • Sibyle Veil, PDG de Radio France
  • Marie-Christine Saragosse, présidente de France Médias Monde

Qu’est-ce que cette photo illustre ?

Une féminisation des fonctions dirigeantes dans le service audiovisuel public français :

  • France Télévision : société nationale de programme qui gère les activités de la télévision publique en France, de la production à la diffusion. Premier groupe audiovisuel en France en termes d'audiences, la société regroupe les chaînes France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô, France info et le réseau La Première, et détient des participations dans plusieurs chaînes thématiques et internationales. Elle est également présente à la radio en outre-mer et possède plusieurs sites web
  • Radio France : société anonyme détenue par l'État français, créée le 6 janvier 1975, qui gère les stations de radio publiques en France métropolitaine, plusieurs formations musicales, ainsi qu'un label de disques.
  • France Médias Monde : société nationale de programme créée le 4 avril 2008 pour superviser et coordonner les activités des radios et télévisions publiques détenues par l'État français et ayant une diffusion internationale. Elle regroupe la chaîne de télévision d'information internationale en continu France 24 et les radios Radio France internationale (RFI) et Monte Carlo Doualiya (MCD), et détient une participation dans la chaîne TV5 Monde. Sa mission est de contribuer à la diffusion et à la promotion de la langue française, des cultures française et francophone, ainsi qu'au rayonnement de la France dans le monde

Pour aller plus loin

lienwww.culture.gouv.fr/
  • Tableau 57 – Part des femmes à l’antenne par genre de programme, 2013-2018
  • Tableau 58 – Part de femmes présentatrices, expertes et journalistes sur les chaînes de radio publiques et privées, 2016-2018
  • Tableau 59 – Part de femmes à la radio sur la tranche horaire 6h-9h, heures de forte audience, 2016-2018
  • Tableau 60 – Part de femmes présentatrices, expertes et journalistes sur les chaînes de télévisions publiques et privées, 2016-2018
  • Tableau 61 – Part de femmes à la télévision dans les programmes diffusés aux heures de forte audience, 2016-2018
  • Tableau 62 – Part des femmes parmi les détenteur·rice·s de la carte de presse, 2000-2018
  • Tableau 63 – Part des femmes parmi les expert·e·s/invité·e·s de certains programmes à la télévision et à la radio en 2019

Quels sont les exemples de disparité hommes / femmes mentionnés dans l’article ?

  • différences dans le temps d’antenne (notamment prise de parole comme experte ou dans la fiction)
  • moindre présence globale dans les instances dirigeantes
  • différences de salaires
  • représentations stéréotypées et hypersexualisation des femmes dans les émissions de téléréalité

Quels sont les outils utilisés pour réduire les écarts hommes / femmes au sein des entreprises médiatiques ?

  • L’index de l’égalité femmes-hommes
    Chaque année avant le 1er mars, les entreprises d’au moins 50 salariés doivent calculer et publier sur leur site internet leur Index de l’égalité femmes-hommes
    L’index, sur 100 points, se calcule à partir de 4 à 5 indicateurs selon que l’entreprise fait moins ou plus de 250 salariés :
    - L’écart de rémunération femmes-hommes
    - L’écart de répartition des augmentations individuelles
    - L’écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés)
    - Le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité
    - La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations
  • L’annuaire des expertes
    Base de données unique de femmes chercheuses, cheffes d’entreprises, présidentes d’associations ou responsables d’institutions classées selon 3 profils : métier, recherche ou société civile. https://expertes.fr/
  • Des quotas provisoires de réalisatrices
  • Une charte pour lutter contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes
lientravail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/
lienwww.antennereunion.fr/

Place et temps de parole

Dans la presse

Dans la presse Pour la 7e année, edd (éditeur de Press’edd, plateforme n°1 de services de veille-médias) publie le classement des 10000 personnalités les plus médiatisées dans la presse française.

Note méthodologique : le classement 2019 a été réalisé sur la période du 1er janvier au 31 décembre 2019 à partir d’un échantillon de 3 000 titres de la presse française et sites du web éditorial (les articles paraissant dans plusieurs éditions de publications print régionales ne sont comptabilisés qu’une fois).

lienwww.aday.fr/
évolution

Quelles personnalités féminines ont fait l’année médiatique 2019 ? Comment la présence des femmes a-t-elle évolué ?

17,9% de femmes…
… à près de 70% de nationalité française … issues des domaines : de la culture et des médias (45%), de la politique (33% versus 35% en 2018) des sports (21% versus 19% en 2018). Inversement, “les femmes de la catégorie business demeurent toujours extrêmement discrètes (1%, niveau identique à 2018)”.

places des femmes

A la télé et la radio

Enquête INA

A partir du décryptage de 700 000 heures de programmes TV et radio français, l’INA a mené une vaste étude sur le temps de parole des femmes dans les médias français.

lieninstitut.ina.fr/

Note méthodologique : David Doukhan, ingénieur de recherche à l'INA, présente l'étude menée sur 700 000 heures de programmes radio et télé avec des outils d'intelligence artificielle développés en interne. Une première mondiale.

Télévision : 2010-2018 : + 4,7%, mais les femmes parlent moins que les hommes sur l’ensemble des chaînes

Radio : + 9,2% entre 2001 et 2018, mais des disparités sont toujours visibles surtout aux heures de forte audience

Rapport 2019 du CSA

CSA
CSA

Dans son rapport de mars 2020, portant sur l’exercice 2019, le CSA faisait les constats suivants :

  • pour la première fois depuis 2016, la part des femmes présentes à l’antenne – télévision (42 %) et radio (40 %) confondues - dépasse la barre des 40 % (41 %)
  • le temps de parole des femmes à l’antenne - télévision et radio confondues -, mesuré par l’INA, est inférieur au taux de présence (36 %)
  • à la radio, la présence des femmes dans les matinales est en hausse (41 % soit +2 points) mais leur temps de parole est bien inférieur (32 %)
  • le taux d’expertes, télévision et radio confondues, continue de progresser (38 %, soit +1 point par rapport à 2018 et +8 points par rapport à 2016)
  • le taux d’invitées politiques, télévision et radio confondues, est celui qui enregistre la progression la plus significative par rapport à 2018 (33 %, +6 points)
  • les chaînes de télévision et de radio s’impliquent fortement dans la diffusion de programmes luttant contre les violences faites aux femmes

Spécial COVID 19

“Il ressort de cette étude que les tendances observées pendant la crise sont conformes à celles relevées par le CSA pour l’ensemble de l’année 2019 : la parité est presque atteinte pour les présentateurs (trices) et les journalistes mais des déséquilibres perdurent dans d’autres catégories, et en particulier dans celle des experts (es). En cela, les médias audiovisuels ont reflété, plutôt fidèlement même, la société et dès lors les disparités structurelles qui la caractérisent (ex : une incarnation masculine du pouvoir en termes de postes décisionnaires et honorifiques dans le milieu scientifique).”

CSA. La représentation des femmes dans les médias audiovisuels pendant l'épidémie de Covid-19.

CSA
lien pdfTélécharger le rapport

Et pourtant…

Les expertes

Lassées de s’entendre répondre systématiquement « Il n’y a pas de femmes expertes ! », Marie-Françoise Colombani et Chekeba Hachemi ont créé en 2012 le premier Guide des expertes version papier avec l’agence EpOke. Aujourd’hui, le site Les expertes est une base de données unique de femmes chercheuses, cheffes d’entreprises, présidentes d’associations ou responsables d’institutions (le site ne recense pas les expertes dont l’activité principale est le journalisme, les élues politiques et les femmes travaillant dans une association rattachée à un parti politique).

Le site recense trois profils d’expertes :

  • Métier : spécialistes de tous secteurs professionnels (santé, justice, logement, agriculture…) ayant publié au moins un ouvrage ou un article en lien avec leur activité professionnelle
  • Recherche : universitaires et chercheuses ayant publié dans une revue scientifique
  • Société civile : femmes exerçant une responsabilité exécutive dans une association, un syndicat ou une institution

Prenons la une

Prenons la une Ce collectif de femmes journalistes milite pour une juste représentation des femmes dans les médias et l'égalité professionnelle dans les rédactions. Le 13 avril 2019, il a organisé les premiers Etats généraux des femmes journalistes rassemblant plus de 300 participants.

Egalité des salaires, mobilité interne, pige, management, racisme, validisme, harcèlement sexiste, rapport au corps et à la parentalité ont fait partie des thématiques abordées durant cette journée.

Les propositions issues de ces Etats généraux ont été rassemblées dans des cahiers de doléances, communiqués aux directions de rédactions et aux ministères de la Culture et des Droits des femmes et consultables en ligne.

lienhttps://prenons-la-une.tumblr.com/

Activités sur la place des femmes dans les médias

Activité

Les femmes dans les revues et magazines généralistes ; entre invisibilité et mixité trompeuse (Atelier proposé dans le cadre des 7e rencontres Savoirs CDI consacrées à l’EMI)

lienprezi.com/

Déroulement

  • confectionner un corpus de revues et journaux de presse nationale et locale
  • recenser le nombre de photos avec des femmes / nombre total de photos
  • étudier le contenu des photos (taille, position du personnage…)
  • recenser les femmes dans l’équipe du journal

Images et stéréotypes

Quelques notions

Le genre

“D'origine anglo-saxonne (gender), le terme a d'abord été utilisé dans les sciences médicales, la psychologie et la sociologie, puis promu par l'histoire des femmes depuis les années 1980. Aujourd'hui généralisé, le concept de genre s'inscrit dans une perspective constructiviste qui analyse les différences hommes/femmes (inégalités, hiérarchies, domination masculine…) comme des constructions sociales et culturelles, et non comme découlant des différences de nature.”

Sandrine Teixido, Héloïse Lhérété et Martine Fournier (2011). Les gender studies pour les nul(-le)s.

C’est quoi le genre ? Centre Hubertine Auclert.

lienwww.scienceshumaines.com/

Le sexisme

Désigne l’ensemble des stéréotypes et des discriminations basés sur le sexe, conduisant à des propos et/ou des comportements qui dénigrent les femmes. Il repose sur le postulat de l’infériorité des femmes par rapport aux hommes. Le sexisme a des conséquences importantes sur l’éducation, la vie professionnelle et personnelle, la santé, les sports et loisirs, l’occupation des espaces publics, les médias et la culture et peut conduire à des violences.

lien pdfTélécharger le rapport

Les stéréotypes de genre

“Les stéréotypes de genre constituent un sérieux obstacle à la réalisation d’une véritable égalité entre les femmes et les hommes et favorisent la discrimination fondée sur le genre. Ce sont des idées préconçues qui assignent arbitrairement aux femmes et aux hommes des rôles déterminés et bornés par leur sexe.”
lienwww.coe.int/

Les stéréotypes dans les médias

“Changer les images pour changer les mentalités… mais les changer vraiment !”

Les clés des médias

Cindy zappe à la télé chez elle. Sur TV VroumVroum : que des hommes. Sur TV BB : que des femmes. Cindy descend dans la rue. Elle voit pourtant des femmes au volant et des hommes une poussette à la main. Pour le spectacle de fin d'année avec les copains, elle décide de se moquer des stéréotypes.

lienwww.lumni.fr/

Pour aller plus loin

Sur Lumni, le dossier Filles et garçons, pareils ou différents ? propose de nombreuses vidéo regroupées en 4 rubriques :

  • Identité sexuelle, acquise ou innée ?
  • Histoire de l'inégalité hommes-femmes
  • L'égalité des sexes
  • Mesdames et Messieurs, le webdocumentaire
LUMNIwww.lumni.fr/

Le traitement médiatique de la condition féminine

Le traitement médiatique de la condition féminine

Activités sur les images des femmes dans les médias

Activité

Pour commencer

Discuter avec les jeunes du sexisme dans les médias Réalisée par Habilo Médias, le centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique, cette fiche conseils destinée aux parents recense des pistes de discussion pour faire comprendre aux jeunes comment garçons et filles, hommes et femmes, sont parfois stéréotypés dans les médias.

lienhabilomedias.ca/

Corpus d’images et vidéos commentées

Genrimages

Ce site met à disposition de la communauté éducative des vidéos et images analysées, des ressources et un outil d’annotation d’images fixes et animées pour conduire des séances de sensibilisation qui croisent éducation à l’image et éducation à l’égalité femme-homme.

lienwww.genrimages.org/

Matilda

Plus de 80 vidéos, accompagnées de ressources pédagogiques, sur les thématiques de l'égalité entre les sexes, dans tous les domaines. Matilda est également une plate-forme collaborative qui permet d'échanger des idées, des questionnements et des réalisations.

lienmatilda.education/app/

Pop Modèles – La stigmatisation des femmes dans la culture médiatique populaire

Ce site, réalisé par Média Animation dans le cadre du programme Alter Égales soutenu par la Ministre de l’Enseignement de promotion sociale, de la Jeunesse, de l’égalité des chances et des Droits des femmes de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du Ministère de la Communauté française, propose 7 analyses et vidéos sur la stigmatisation des femmes dans la culture populaire.

lienpopmodeles.be/

Pépite sexiste

Association de sensibilisation au sexisme et aux stéréotypes diffusés par le marketing, Pépite sexiste repère, stocke et partage les exemples de marketing sexiste sur les réseaux sociaux afin d’interpeller les marques concernées :

Pistes d’analyse

A partir d’articles (interviews, portraits…) sur des femmes ou des hommes découpés dans des magazines variés, observer ceux centrés sur une femme (célèbre ou non) et ceux centrés sur un homme (célèbre ou non)

  • Faire un tableau récapitulatif en précisant les thèmes abordés (beauté, succès, talent, engagement politique, social, humanitaire…, vie amoureuse, vie familiale, profession, etc.
  • Porter une attention particulière aux professions, à l’âge, à l’origine, au milieu social
  • Enumérer les adjectifs se rapportant à la personne interviewée (dans la description ou les questions du / de la journaliste)
  • Y-a-t-il des sujets récurrents selon le sexe ? Peut-on faire une différence dans les sujets abordés selon que c’est un homme ou une femme au centre de l’article ?

Le cas de la publicité

Grille CSA

En 2017, le CSA a mené une enquête intitulée Image des femmes dans la publicité télévisée : les décalages et stéréotypes persistent

lienwww.csa.fr/

Le questionnaire d’étude, autour de 8 questions principales peut servir de base pour une grille d’observation :

1. Quel est le type de produit présenté ?

  • alimentation / distribution
  • automobile
  • assurances / banques / mutuelles
  • technologie / numérique
  • entretien du corps
  • habillement / parfumerie
  • jeux/jouets, jeux d’argent
  • loisirs
  • objets et produits domestiques
  • produits médicaux et paramédicaux
  • services

2. Quel est le sexe du ou des personnages principaux présents dans la publicité étudiée ?

  • homme
  • femme
  • mixte ou non applicable

3. Quel est le sexe du ou des personnages secondaires présents dans la publicité étudiée ?

  • homme
  • femme
  • mixte ou non applicable

4. Quel est le sexe de la ou des personnes en voix hors champ ?

  • homme
  • femme
  • mixte ou non applicable

5. Quel est le rôle du ou des personnages principaux dans la publicité étudiée ?

  • expert / e
  • consommateur/trice
  • rôle esthétique ou inactif et non applicable

6. Quel est le rôle du ou des personnages secondaires dans la publicité étudiée ?

  • expert / e
  • consommateur/trice
  • rôle esthétique ou inactif et non applicable
  • autres intervenants

7. Observe-t-on une nudité partielle ou totale des personnages féminins ou masculins présentés dans la publicité ?

  • oui
  • non

Grille CNCPS

La Coalition Nationale Contre les Publicités Sexistes (CNCPS) est un organisme sans but lucratif qui a été mis sur pied dans le but d’éliminer les publicités sexistes en les dénonçant et en exigeant leur retrait.
Elle propose aussi une grille d’analyse.

lien pdfTélécharger le fichier PDF

Participer au concours Zéro Cliché

Organisé en collaboration avec le magazine Causette, le site Les Nouvelles News, l’émission Les terriennes- TV5Monde et le Défenseur des Droits, Le concours Zéro Cliché pour l'égalité filles-garçons, initié par le CLEMI invite les écoliers, collégiens et lycéens à déconstruire les stéréotypes sexistes dans les médias, le sport, la mode, l’école, la famille…

N’hésitez pas à consulter la rubrique Ressources et les productions primées des années précédentes

lienwww.clemi.fr/fr/zero-cliche.html

Pour aller + loin !

Femmes dans les médias : rôles de dames

Les femmes tracent leur route depuis plus de 100 ans à travers les médias, presse, radio, TV, Web. Où en sont-elles ? Quelle place occupent-elles ? Quelles représentations ? Malgré les avancées, elles se heurtent toujours au plafond de verre, trop souvent limitées aux mêmes rôles. Bilan à l’ère de #MeToo.

  • Épisode 1/8 : Mesurer la place des femmes dans les médias, et après ?
  • Épisode 2/8 : À la radio et à la télé, les femmes parlent deux fois moins que les hommes
  • Épisode 3/8 : Des femmes, du genre et des médias : stéréotypes à tous les étages
  • Épisode 4/8 : Médias : où sont les expertes ?
  • Épisode 5/8 : Féminisation du journalisme : encore un effort pour la parité et l’égalité !
  • Épisode 6/8 : La télévision, « alliée de la femme » ?
  • Épisode 7/8 : Les femmes dans la fiction TV française, une histoire à éclipses
  • Épisode 8/8 : Le Web et les réseaux sociaux, dernière vague du féminisme ?
lienlarevuedesmedias.ina.fr/